bool(false) Public Jeune | ANPAA 18

Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie

Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie16 Bd Juranville 18000 Bourges | 02 48 70 79 79
Contact
Accueil   >   Menu   >   Prévention   >   Public Jeune

Public Jeune

Depuis de nombreuses années, l’A.N.P.A.A.18 constate la difficulté d’accès au soin des jeunes, la banalisation de leurs consommations et notamment des ivresses alcooliques. Or, la santé pour les jeunes intègre la relation aux autres, la joie de vivre, les relations amoureuses. Les questions d’absence de maladie ne sont citées qu’en dernier. C’est bien la définition d’une santé dans sa globalité, bio-psycho-sociale, qui est admise.

Ainsi, une prévention seulement orientée vers la sécurité, l’interdiction du risque est inopérante. Si un discours d’adulte basé sur l’intérêt d’une non-consommation est possible durant l’enfance, il perd son sens dans cette période.

Pour les jeunes, le capital santé est vécu comme inépuisable. Ils sont en recherche de sensations et la connaissance des risques n’empêche pas le désir de faire des expériences, des choix.

Les actions de prévention permettent de rencontrer et de sensibiliser les jeunes, au travers d’actions ludiques, interactives et innovantes, basées sur leurs représentations et sur le développement de leurs compétences.

C’est pourquoi, depuis de nombreuses années, l’A.N.P.A.A.18 s’appuie sur le principe de prévention par et pour les pairs. Il répond précisément à la spécificité de l’adolescent et du jeune lui-même. Cette étape de vie, banale, est aussi un moment de développement important tant sur le plan physique, psychique que social, qui vient modifier des repères, instaurer le désir d’autonomie, d’indépendance par rapport à la famille, tout en installant un processus d’appartenance au groupe de pairs.

Dans un guide établi, en 2004, par l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime, et le Réseau Mondial de la Jeunesse, intitulé « Pair à pair, utiliser les stratégies du pair à pair dans le domaine de la prévention de la toxicomanie », il est précisé que « Les personnes qui acquièrent une nouvelle aptitude ou un élément d’informations en font part à d’autres, de sorte que, dans l’ensemble, elles apprennent toutes quelque chose. Inversement, l’utilisation de drogues s’apprend en grande partie de la même manière ; pourquoi donc ne pas appliquer cette méthode à bon escient ? »

Ce groupe devient alors le nouveau lien de socialisation et de construction de l’individu adolescent. Selon le guide de l’Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance en Finistère : « L’adolescent passe plus de temps avec ses pairs, les modes de socialisation se développent en eux et les modèles de consommation se transmettent en grande partie par le biais des pairs, comme la communication.

Comme le souligne Vasquez A et Martinez L (1996) « l’adolescence marque le passage d’une socialisation verticale (adulte à enfant) à une socialisation horizontale : entre pairs. »

Suite à ce constat, l’A.N.P.A.A.18 développe ces actions de prévention afin de favoriser cette prise en compte de la santé globale et apporte une vision positive de la prévention et de la jeunesse, en s’appuyant sur les habiletés des jeunes pour eux-mêmes et en faveur de leur pairs.

C’est également pour toutes ces raisons que l’A.N.P.A.A. 18 a souhaité développer une Maison des Adolescents afin d’intervenir plus globalement sur le mieux-être des jeunes et leur environnement. 

Pour en savoir plus cliquer ici

Exemple d’une préparation et tournage d’un outil de prévention (lycée Henri Brisson)

Espace santé sur le Printemps de Bourges