Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie

Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie16 Bd Juranville 18000 Bourges | 02 48 70 79 79
Contact

      

Actualités de l'ANPAA18

  • Colloque de la Maison des Adolescents du Cher

    le 27/02/2019

    Colloque jeudi 4 avril 2019 9h-17h Centre des congrés à Vierzon

    "Etre adolescent :

    se construire avec ou 100 (re) pairs"

     Programme du colloque

     Programme du colloque

    Inscrivez-vous, venez nombreux

    Pour plus d'informations contactez la MDA AU 02.48.68.08.82

  • TREMPLIN MUSICAL 2 - LE CONCOURS

    le 07/01/2019

    L’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie du Cher avec ses partenaires organise la 2nde édition de son Tremplin musical. La finale aura lieu sur scène, le 21 juin 2019, dans le centre-ville de Bourges.

    L’A.N.P.A.A. 18 souhaite parler de prévention autrement, sans dramatiser, sans banaliser, sans propos moralisateur, sans stigmatiser… Et si vous, vous parliez de prévention autrement !! des messages positifs et responsables….

    Au travers d’un texte et d’une musique de votre composition ou d’une reprise, parlez-nous de LA FETE selon vous.

    Le concours se déroulera de début février au 24 avril 2019 (date limite d’envoi des chansons).

    Pour les chansons retenues pour la finale du 21 juin, une préparation à la scène se fera avec EMMETROP.

    La communication sur le concours sera faite à partir de janvier 2019 (affiche, règlement et bulletin d’inscription).

     

    N’hésitez pas à nous contacter et surtout … Venez participer nombreux pour passer la plus belle des Fêtes de la Musique 2019 !!!

    Pour plus d'information cliquer ici

     


     
     Affiche Tremplin Musical 2
  • Quelques petits conseils pour bien profiter des fêtes de fin d'année

    le 12/12/2018

    Pour profiter des fêtes de fin d’année jusqu’au bout de la nuit, voici quelques conseils pour limiter les risques alcool et rester dans le plaisir.

    - Boire lentement, par petites gorgées, en alternant avec de l’eau

    - Espacer les consommations

    - Avant de consommer, prenez un vrai repas et attention aux apéros trop costauds

    - Eviter les mélanges alcool-médicaments, alcool-stupéfiants, alcool-boissons énergisantes, sinon, gare aux effets indésirables

    - Si vous êtes enceinte, ou pensez l’être ou allaitez, ne buvez pas d’alcool

    - Sachez que le taux d’alcoolémie varie selon le sexe, le poids, la taille, soyez vigilants

    - Une heure après la dernière consommation, si vous souhaitez prendre la voiture, testez-vous avec un éthylotest ou un simulateur d’alcoolémie. Cliquez ici pour avoir un simulateur d’alcoolémie.

    Et N’oubliez pas, si vous êtes à la limite après la simulation, prenez votre temps et attendez encore avant de reprendre le volant, ce n’est qu’une estimation.

  • la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

    le 15/11/2018

    « Le 25 novembre est célébrée la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Ces violences sont non seulement fréquentes mais également nombreuses : des mutilations sexuelles, viols, mariages forcés, violences intrafamiliales. En France, selon la MIPROF, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physique et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, est estimé à              225 000 femmes.

    3 femmes victimes sur 4 déclarent avoir subi des faits répétés
    8 femmes victimes sur 10 déclarent avoir également été soumises à des atteintes psychologiques ou des agressions verbales

    En 2016, 123 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire intime "officiel".

    Dans le contexte de ces violences conjugales et intrafamiliales se trouvent des enfants exposés, victimes directes ou témoins. La journée internationale des droits de l’enfant qui est célébrée le 20 novembre est l’occasion de rappeler qu’un des articles de cette charte des droits de l’enfant prévoit le droit d’être protégé de la violence, de la maltraitance et de toute forme d’abus et d’exploitation. En France en 2016, 25 enfants mineurs sont décédés, tués par un de leurs parents dans un contexte de violences au sein du couple. (Source : « Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple. Année 2016 », ministère de l’Intérieur, délégation aux victimes.) 143 000 enfants vivent dans un foyer où une femme a déclaré des violences physiques ou sexuelles au sein de son couple.

    Qu’il soit témoin de la violence conjugale ou lui-même victime de violence parentale, l’enfant au centre d’un tel contexte familial est exposé à une chaine de traumas qui durent dans le temps.

    Les troubles qu’ils développent sont variés allant de troubles cognitifs (difficultés d’apprentissage), comportementaux (délinquance, violences, hyperactivité…), émotionnels (dépression, anxiété), allant même parfois jusqu’à des troubles psychiatriques. On peut aussi évoquer les troubles somatique et physiques (allergies cutanées, troubles de la croissance, affections diverses, problèmes visuels et auditifs…) (Carlson 90 et 91, O’Keefe 96, Pelcovitz 2000, Bourassa 2002, Fortin et al. 2002…)

    Depuis l’étude de Statistiques Canada en 93, nous savons que les enfants exposés à la violence conjugale ont aussi des compétences psycho-sociales plus faibles. Les compétences psycho-sociale concernent « la capacité d'une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne (…) et sa capacité à maintenir un état de bien-être mental, en adoptant un comportement approprié et positif à l'occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. »

    Les conséquences de cette exposition sont en premier lieu les troubles post-traumatiques. Nous savons que parmi les destins de ces traumatismes psychiques de l’enfance se trouvent les conduites addictives.

    Les enfants exposés ont également plus de risque de répéter ce qu’ils ont vécu soit en place de victime, soit en place d’agresseur.

    C’est pourquoi, depuis plusieurs années, l’ANPAA18 dont les actions s’inscrivent dans un continuum allant de la prévention au soin en addictologie, propose des consultations pour les enfants exposés aux violences intrafamiliales sur fond d’alcoolisation.

    Les objectifs de ces consultations sont de contribuer à éviter l’apparition de signes et symptômes psycho-traumatiques et de prévenir le risque de reproduction intergénérationnelle de la violence et des conduites addictives.

    Depuis 2016, environ 40 enfants ont été reçus par l’ANPAA18. »

  • Enquête sur les conduites addictives des jeunes de 11 à 25 ans du Cher

    le 09/10/2018

    L'A.N.P.A.A. 18 lance

    une nouvelle enquête sur

    les conduites addictives

    des jeunes du Cher.

    Que vous consommiez ou pas,

    prenez 10 minutes pour répondre de manière anonyme à notre questionnaire :

    Vous avez entre 11 et 14 ans : Cliquer ici

    Vous avez entre 15 et 25 ans : Cliquer ici

    Vous êtes parents d'un jeune de 11 à 25 ans : Cliquer ici

    Merci pour les quelques minutes

    que vous consacrerez à notre enquête.

Actualités nationales

  • Prise en charge des femmes présentant des conduites addictives : les résultats de l'enquête Ad femina

    le 08/03/2019

    ofdt

     

    Les femmes présentant des conduites addictives font partie des publics les plus vulnérables. Leur accompagnement par les services de prise en charge spécialisés reste cependant minoritaire. Le développement et le renforcement de la prise en charge des publics féminins fait partie des priorités identifiées dans le plan national de mobilisation contre les addictions 2018-2022 proposé par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA).

     

    À l?occasion de la journée internationale des Droits des femmes, l?Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) publie ce vendredi 8 mars les résultats de l?enquête Ad-femina dans la revue Tendances. Cette enquête, lancée début 2018, avait pour objectif d'approfondir les connaissances sur les actions spécifiques qui sont mises en place à destination des publics féminins dans les centres d?accompagnement et de soin en addictologie.

     

    Un questionnaire adressé à ces différentes structures a permis de recueillir des informations précieuses sur les activités menées dans 338 structures en addictologie. 

    > Lire l'article complet

  • Littérature jeunesse : un nouveau partenariat pour l?ANPAA

    le 08/03/2019

    couv des ours

     

    L?ANPAA est fière de s?associer à la parution du livre pour enfants « Des ours dans la maison ». L?album ? qui peut être lu avec un adulte dès 5 ans ? traite de l?alcoolisme. La métaphore du sifflet pour l'alcool et des ours qui détruisent tout sur leur passage permet d?aborder le sujet compliqué de l'addiction et d'aider de nombreux enfants à comprendre l?usage abusif d?un produit et ses conséquences pour soi-même et pour l?entourage. Définitivement un livre à avoir dans sa bibliothèque !

     

    Sur chaque vente, 1? est reversé à notre association via un partenariat avec les Editions d?Orbestier-Rêves bleus.

     

    N?hésitez pas à faire la promotion de l?ouvrage !

    >> Feuilleter l?album

    >> Commander en ligne

     

     

    Consulter aussi le nouveau Nouveau guide Repères - Conduites addictives : Travailler pour et avec les personnes de l'entourage

    >> Télécharger le Guide Repères

    >> Commander le Guide Repères

     

     

    > Lire l'article complet

  • Nouveau guide Repères - Conduites addictives : Travailler pour et avec les personnes de l'entourage

    le 04/03/2019

    Image guide entourage

     

    Ce nouveau guide a pour objet des questionnements éthiques, des repères professionnels, des expériences et zooms du travail avec et pour l?entourage de personnes en difficultés avec leurs conduites addictives. Il s'adresse aux professionnel.le.s de la prévention, de l'accompagnement et des soins.

     
    1/ Considérer l?entourage de personnes en difficulté avec leurs conduites addictives : difficultés et ressources de l'entourage, entourage au c?ur de la pathologie du lien et partie prenante.

     

    > Lire l'article complet

  • Formation en ligne : prévention et réduction des risques en milieu festif

    le 28/02/2019

     

    Le Collectif Orange Bleue a participé à l?élaboration d?une formation en ligne conçue par le Collectif des Festivals. Cette formation aborde différents thèmes comme les risques sonores, les consommations de drogues et d?alcool, la sexualité ou encore le harcèlement. Elle est gratuite et à destination des organisateurs de festivals mais aussi à toute personne susceptible d?être en lien avec un public festif (par ex, des bénévoles).

    La formation en ligne se compose de 10 étapes :
    ? L?introduction
    ? La prévention et la réduction des risques : de quoi parle-t-on ?
    ? Quelles actions mettre en place en milieu festif ?
    ? Alcool, tabac et cannabis
    ? Les drogues illicites en milieu festif
    ? Les violences de genre en milieu festif
    ? Gestion et prévention sonore
    ? Comment mettre en place un stand de prévention
    ? Réglementation et responsabilité de l?organisateur
    ? S?informer, se former, être accompagné dans son projet

    > Lire l'article complet

  • Décryptages N°35 - L?autorégulation des pratiques commerciales des alcooliers : Efficacité ou leurre ?

    le 26/02/2019

    Ballon bouteillePrésentées comme un argument phare de la "contribution des filières de boissons alcoolisées[1] au plan national de santé publique priorité prévention" remise le 27 juin 2018 au Président de la République ? selon eux à sa demande ?, les promesses d?autorégulation des pratiques marketing auxquelles les producteurs s?engagent solennellement ne doivent tromper personne. Les études internationales sont formelles : les codes d?auto-régulation mis en place par les alcooliers ne permettent pas d?atteindre l?objectif affiché de limiter l'exposition de la jeunesse aux publicités alcool et modérer les contenus.

     

    En France, la situation est particulière puisque le pays fait coexister une auto-régulation et un encadrement par la loi de l'offre publicitaire en matière d'alcool. L?observation des décisions rendues par les tribunaux comparée à celles des organes d?autorégulation permet de mettre au jour d?intéressantes observations. L'analyse des effets des deux systèmes de régulation permet d'évaluer leur apport à la politique de santé et de répondre à une question essentielle : l'autorégulation est-elle efficace pour empêcher les pratiques commerciales les plus agressives ?

     

     _______________________

    [1] dont Vin & Société, Avec Modération ! et Brasseurs de France

     

     

    Télécharger le dossier Décryptages N°35 - L?autorégulation des pratiques commerciales des alcooliers : Efficacité ou leurre ?

    > Lire l'article complet